Macron à Marseille : une expérimentation destructrice

 Le président Macron veut expérimenter à Marseille la casse de l’Ecole publique et la destruction des statuts.

Présentant le 2 septembre son plan pour le Grand Marseille, le président de la République a annoncé un statut dérogatoire spécial pour 50 écoles marseillaises dès la rentrée 2022.

Dans ces écoles, les directeurs choisiront les enseignants et disposeront d’une large autonomie pour adapter les horaires, les rythmes scolaires avec la participation « d’acteurs extrascolaires ».

La FNEC FP-FO s’oppose à cette expérimentation. Elle sera aux côtés de tous les personnels dans leur refus de porter la responsabilité des dysfonctionnements, contre la mise à sac de l’Ecole de la République.