Accueil

Edito

SORTIR DE LA CONFUSION! 05/06/2019 -

Les média bruissent depuis quelques jours des menaces qui pèseraient selon eux sur le baccalauréat. Qu’on se rassure : le ministre de l’Education nationale dort sur ses deux oreilles depuis de longues semaines. Depuis le mois de décembre précisément.

C’est le moment où la mobilisation enseignante pouvait prendre le relais de celle des lycéens et se lancer dans la grève jusqu’à satisfaction des revendications ; les collègues en lutte à l’époque réclamaient l’abandon des réformes des lycées professionnel et général, de l’enseignement au lycée, des modalités de passation du baccalauréat, d’accès à l’enseignement supérieur ( Parcours’sup), ils avaient raison. C’aurait été  un coup d’arrêt donné à la loi dite « Ecole de la confiance ». Le corps enseignant avait alors une opportunité stratégique,  une chance réelle-l’unique- de gagner avant que le calendrier des vacances par zone ne vienne leur compliquer la tâche. Las, le coche a été loupé. A l’époque, la grève était exclue pour la quasi-totalité des organisations syndicales, le SNFOLC35 s’était inscrit en faux contre cette attitude, force est de constater que les faits ne nous ont pas donné tort…

Et voici qu’une intersyndicale appelle à une énième journée d’action le 17 juin, début symbolique des épreuves du baccalauréat. Dans l’esprit de ses promoteurs, (...)

 

    Le ministre et le gouvernement ne nous feront pas taire !

    Depuis des mois, les personnels sont mobilisés sur les revendications pour défendre leurs statuts, les postes, les conditions de travail, les diplômes nationaux. Ces derniers jours encore, ils se sont réunis en assemblées générales – disciplinaires, interdisciplinaires, dans les établissements et les localités – ils ont décidé les moyens d’action y compris la grève, comme (...)

Mobilisation à venir

Retrait des réformes Blanquer : les personnels ne veulent pas lâcher ! -

Communiqué de la FNEC FP-FO du 3 juillet 2019

A la veille du vote définitif de la loi « sur l’école de la confiance », l’année scolaire s’achève dans un contexte de rejet massif des contre‐réformes du ministre Blanquer. Les personnels cherchent à résister, ils ne veulent pas lâcher sur leurs revendications. Partout les personnels du (...)

Où sommes-nous ?

Coordonnées

SNFOLC, 35 rue d’Echange, 35000, RENNES.
5 minutes à pied de la station de métro Saint-Anne.

Tél : 02 99 65 36 64

Afficher la carte en plein écran