Contre les violences policières subies par les lycéennes et les lycéens à Bréquigny

Suite aux violences policières qui se sont déroulées aux portes du lycée Bréquigny durant la mobilisation lycéenne, les organisations syndicales FO Lycées Collèges, la CNT, la CGT, Sud Education et le SNES ont demandé une audience au recteur pour exprimer leur désaccord.

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de cette audience, ainsi que le dernier courrier envoyé au recteur, en conclusion de l’audience.

Plus que jamais le SNFOLC 35 condamne la présence des forces de l’ordre devant les établissements scolaires. Jamais la violence n’a été une solution aux revendications !