Rassemblement le jeudi 13 juin pour lancer la grève reconductible

Depuis plusieurs mois, les personnels de l’éducation se mobilisent dans de nombreux établissements et se sont rassemblés dans des actions nationales d’ampleur.

Que ce soit du côté des parents d’élèves ou des enseignants, l’inquiétude et la colère sont grandes devant les réformes du lycée et du baccalauréat, de la voie professionnelle, la loi dite de la « confiance » et l’ensemble des transformations du système éducatif imposées par le Ministre.

Devant le mal-être croissant des personnels, paupérisés et toujours en proie à l’austérité salariale, mis devant de graves difficultés professionnelles, le Ministre n’a jusque-là répondu que par le refus de toute discussion.

Le 13 juin, le projet de loi sur « l’école de la confiance » sera étudié par la commission parlementaire mixte paritaire (7 sénateurs, 7 députés). Le 17 juin, débuteront les épreuves du baccalauréat. Si le Ministre persistait dans son refus d’ouverture de discussions rapides, il porterait la responsabilité d’une perturbation dans le déroulement des examens.

Devant la gravité de la situation, le SNUDI-FO 35 et le SNFOLC 35 appellent tous les personnels des écoles, des collèges, des lycées à se réunir en assemblées générales pour organiser la grève à partir du 13 juin 2019 pour obtenir :

– le retrait des projets de loi « école de la confiance » et « fonction publique ».

– le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ;

– une revalorisation des rémunérations

Car une journée d’action unique, le lundi 17 juin, ne suffira pas pour faire reculer le Gouvernement, nous devons construire une grève efficace qui devra s’inscrire dans la durée pour constituer un véritable rapport.

Plus que jamais il est essentiel de se mettre en grève à partir du jeudi 13 juin pour obtenir satisfaction de nos revendications ! Donnons-nous les moyens de gagner !

RASSEMBLEMENT JEUDI 13 JUIN à 10H

RDV devant l’Inspection Académique à RENNES

Après le rassemblement, il sera proposé aux personnes volontaires

de constituer des équipes pour circuler dans les établissements du 35 :

aller à la rencontre des personnels non grévistes, les informer

et les inviter à nous rejoindre pour étendre la mobilisation dans la durée.